La fille des Louganis

Bien sûr il y a la Grèce.
Brûlante. Omniprésente.
Et puis il y a Pavlina, véritable héroïne d’une tragédie qui pourrait être antique mais se passe dans les années 50, quand l’honneur d’une femme ou d’une famille primait  tout.
Dans la famille Louganis, les secrets sont bien gardés, jusqu’au jour où… l’amour fait éclater la vie comme une pastèque trop mûre. Pavlina, enfant choyée en fera les frais pour toujours.
Je ne veux pas dévoiler davantage cette histoire qui , malgré sa densité, tient en 238 pages à peine. Sachez que vous y trouverez quelques poussières de Destin, des grains de cet heureux hasard qui provoque de belles rencontres, de la poudre d’or qui fait luire l’amitié dans la nuit la plus sombre.
Car, après l’amour et après l’abandon, vient le temps de la quête…
La fille des Louganis, Metin Arditi, collection BABEL.
Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s