Série Z

le

Préparée mentalement par la lecture de Made in China, qui, comme le dit Armande, fait exploser le gloussomètre, j’ai pu me plonger dans Série Z sans risquer de mourir de rire… Une telle lecture n’est pas de tout repos, je vous assure. Zygomatiques en folie, abdominaux outrageusement sollicités, cage thoracique gonflée à l’hélium : les effets secondaires et tertiaires sont nombreux. J.M Erre n’est pas un auteur qu’on peut aborder comme une vulgaire promenade dans la campagne. Il faut un véritable entraînement pour tenter l’ascension de ce Mont-Blanc de rire et de folie. Mais passons sur ces considérations personnelles et entrons dans le vif du sujet…

Félix Zac, ovni humanoïde, est marié à Sophie et père de l’inénarrable Zoé. Mou, tendance vélléitaire, il entame beaucoup de scenarii sans jamais les finir et préfère se prélasser devant les films de série B plutôt que de pointer à Pôle Emploi, dans l’espoir de trouver un « vrai » job. Pourtant, un jour, inspiré, il se lance dans l’écriture de l’Hospice de l’Angoisse. Dans cette maison de retraite – aussi appelée La Niche Saint Luc – de vieux acteurs passent de vie à trépas, aidés par un mystérieux tueur… Félix est persuadé de tenir là une histoire géniale, qui le rendra célèbre comme cinéaste. D’ailleurs, une proposition arrive bientôt d’un certain Boudini, boucher à Rungis. Mais la félicité de Félix est de courte durée car bientôt, la fiction rattrape la réalité et la dépasse… C’est le moment où, vous vous en doutez, les ennuis commencent pour Zac…

Dans Série Z, on retrouve la patte de J.M Erre. Ce goût potache qui consiste à plonger son héros dans des aventures délirantes qui font glousser le lecteur. Des extraits du scénario de Zac parsèment le récit et ce sont souvent de grands moments d’anthologie. Comme Félix tient aussi un blog sur les films de série B, on peut lire quelques uns de ses billets, savoureux évidemment et les commentaires des lecteurs, qui ne le sont pas moins… Et puis il y a ce lecteur, à Knokke le Zout qui lit Série Z en même temps que moi, que vous…

Déjanté, hilarant, gonflé : le livre de J.M Erre dessine un grand arc-en-ciel dans le paysage littéraire et si vous le secouez bien, j’en suis sûre, tel une boite à meuhhhh, il laissera échapper quelques rires enregistrés… Pour votre plus grand plaisir!

Merci à Pickwick qui fait voyager ce livre. Vous pouvez aussi lire l’avis de Keisha, une inconditionnelle! A lire aussi, le billet tout frais de Leiloona!

Série Z, J.M Erre, Buchet-Chastel, 20€

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. salmantina dit :

    Série Z, et les autres romans de JM Erre, sont juste exceptionnels! Tellement en-dehors des sentiers battus! Et drôles!
    J’ai tant aimé que je l’ai persuadé (Erre) de nous rendre visite à la librairie 🙂 De quoi lui attribuer le prix fictif de celle-ci, pour l’année 2010 🙂

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Salmantina : il a une inventivité dans la narration qui bluffe littéralement le lecteur…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s