Seul sur la mer immense…

… et immense coup de cœur pour moi. Michael Morpurgo, je n’avais encore rien lu de lui. Cet écrivain britannique, né en 1943, est pourtant ambassadeur officiel de la littérature jeunesse dans le monde. Rien que ça… J’ai donc comblé mes lacunes et découvert par la même occasion un auteur et une histoire qui m’ont profondément touchée.

Ce livre se compose de deux parties. L’histoire commence à la fin de la seconde guerre mondiale, en 1947 exactement, quand un groupe de jeunes orphelins anglais embarque sur un paquebot à destination de l’Australie. Arthur, six ans, est parmi eux. Il laisse derrière lui un passé dont il n’a que des souvenirs flous et une sœur. Seul objet tangible auquel il peut se raccrocher : une clé que sa sœur lui a passée autour du cou avant qu’ils ne soient séparés. Après une houleuse traversée, il arrive enfin sur cette terre inconnue dont il espère le meilleur. Malheureusement, le bonheur n’est pas (tout de suite) au rendez-vous. Ce qu’il va vivre pendant les quarante ans qui suivent compose la première partie de cette histoire. La seconde, elle, est le récit des aventures d’Allie, la fille d’Arthur, qui, seule à bord du voilier construit par son père, va faire le chemin inverse pour rejoindre la Grande-Bretagne et tenter de retrouver sa tante dont elle ne sait rien.

Ce roman est écrit pour les enfants mais c’est un grand roman. Récit d’une vie pleine de rires et de bosses, où les plus grandes joies succèdent aux peines immenses, à l’image des vagues et des creux qui cerneront Allie et son bateau lorsque, respectant la promesse faite à son père, elle tentera de remonter le fil de sa vie. Les personnages, si humains, sont terriblement attachants. Les péripéties qu’ils traversent captivantes… Arthur, dont la vie a si mal commencé, sera par trois fois sauvé par des femmes. Faut-il y voir là un quelconque message à l’attention des lecteurs et du monde? En tout cas, ce roman de Michael Morpurgo m’a vraiment emballée, et je pense lire d’autres livres de cet auteur qui sait si bien conter… Une lecture idéale pour les 10/15 ans environ et plus si affinités…

A voir, le site de l’auteur. In English, of course…

Seul sur la mer immense, Michael Morpurgo, Gallimard Jeunesse, disponible à la médiathèque de DZ

Advertisements

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s