Vous êtes trop qualifiée pour le poste…

le

Le chômage en France. Un problème qui dure depuis presque quarante ans. Et sur lequel tout a été dit.

Tout? Non, on peut encore faire quelques découvertes à ce sujet.

Ainsi, le livre de Martine Le Gall révèle l’existence de ces cadres supérieurs qui peinent à retrouver du travail parce qu’il sont TROP qualifiés. La lecture de ce petit livre, en forme d’exutoire, fait pousser des oh! et des ah! de surprise et d’exaspération. Les recruteurs – employeurs ou consultants – ont beau jeu, bien au chaud dans leur fauteuil et dans leur poste, de venir reprocher à la candidate assise en face d’eux d’être : une femme, une potentielle usine à lardons, trop qualifiée, voire – et c’est le comble! – d’être au chômage depuis trop longtemps pour être tout à fait honnête et compétente… Conseils en relooking, drague ouverte, figurante dans un recrutement joué d’avance, déplacements aussi coûteux qu’inutiles… rien n’est épargné à la chercheuse d’emploi Martine Le Gall. Ce n’est plus la course au poste, c’est le parcours du combattant en talons aiguilles…

Toutefois, l’expérience partagée ici, intéressante et édifiante, s’arrête là. A aucun moment, l’auteure ne remet en question ce système inique, inefficace et qui fait souffrir beaucoup de gens inutilement. Un système qui tient de l’usine à gaz, et repose au pire sur du vent (look, graphologie, morpho-psychologie!) et au mieux sur des critères tellement opaques qu’il est impossible au candidat de savoir dans quelle sorte de bourbier il met les pieds… Pas étonnant, après ça, que la France soit aussi un des pays qui consomme le plus d’anxiolytiques… On deviendrait anxieux à moins…

Martine Le Gall, à la fin de chaque anecdote, se contente de donner quelques conseils pour sauter ou contourner les obstacles, sans trop de dégâts… A ce genre de livre qui surfe sur l’air du temps sans s’attaquer au fond du problème, je préfère un « Cadres Noirs« , de Pierre Lemaître, qui, s’éloignant du réel pour aller vers la fiction, réussit à révéler l’absurdité du système en le poussant à bout…

Merci à Dialogues Croisés.

Vous êtes trop qualifiée pour le poste, Martine Le Gall, Albin Michel, 14€

Publicités

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. keisha dit :

    Le genre de lecture qui fait peur!
    Pour en revenir à des sujets qui fâchent, j’ai eu deux mails depuis la rentrée scolaire, appel au peuple, s’il connait un prof de français et d’arts plastiques, parce que, euh, depuis septembre y’en a pas dans l’établissement. j’ignore si ces malheureux chefs d’établissements ont trouvé quelqu’un…
    On a eu aussi une note du rectorat pour remplacer le collègue (stagiaire, qui débute) quand il est en stage… Appel au peuple encore, mais les heures supp ça finit par bien faire aussi…
    Bah pas grave, l’année prochaine on continue à supprimer des postes…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Keisha : et on continue à taper sur les profs… Bah oui, c’est ça la politique. Des Guignols… qui ne font plus rire personne.

  2. Livvy dit :

    Ce genre de phrase m’énerve, pour l’avoir entendue plusieurs fois.
    Je ferai l’impasse sur l’ouvrage, d’autant plus vu ton avis.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Livvy : c’est totalement aberrant et rageant, ce genre de remarque… Le recrutement en France, c’est du grand n’importe quoi. A quand la boule de cristal?

      1. Livvy dit :

        En Belgique aussi, c’est le grand foutoir.

      2. Gwenaëlle dit :

        @ Livvy : c’est ça, la mondialisation heureuse! 😦

  3. Océane dit :

    Je ne le lirais probablement pas, ça va m’énerver, la situation est tellement « merdique » en ce moment… Je suis écœuré par ceux qui sont censé diriger ce pays, avec le même niveau de compétences que certains de ces recruteurs…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Océane : ce qui serait vraiment drôle ce serait de faire passer des entretiens de recrutement aux candidats lors des échéances élctorales et de diffuser ça en direct! Ce serait drôlissime mais la démocratie en prendrait un coup, de même que l’establishment… Ça, ce serait de l’égalité! 😉

  4. constance93 dit :

    peut-être était-ce son objectif de ne pas clairement dénoncer le système mais juste le montrer ? une manière de laisser ses lecteurs tirer leurs propres conclusions.
    enfin, simple supposition, je n’ai pas lu ce livre^^

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Constance : peut-être oui… de toute façon, on ne peut pas tout dire dans un livre mais je l’aurais voulue un peu plus pugnace, après tout ce qu’elle a vécu…

  5. gambadou dit :

    j’ai connu ça ! et aussi « vous êtes trop vieille » alors que j’avais 36 ans ! ça m’avait fait un coup !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Gambadou : à 36 ans! Hallucinant! On nage en plein délire…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s