L’honneur de Sartine

Depuis que les livres de Jean-François Parot ont fait l’objet d’adaptations télévisuelles, difficile de n’avoir jamais entendu parler de Nicolas Le Floch…

L’honneur de Sartine est le neuvième roman de la série. Le commissaire aux affaires extraordinaires est, cette fois, chargé d’élucider le meurtre d’un ancien conseiller général de la Marine. Ce dernier, mort dans des circonstances mystérieuses, laisse derrière lui une famille où secrets et rancœurs n’en finissent pas de fermenter, et des papiers contenant des informations compromettantes… Sans doute est-ce la raison pour laquelle Sartine, Necker et le roi lui-même s’intéressent de si près à l’affaire… Une fois encore, Nicolas Le Floch, aidé de ses amis, devra faire preuve de courage, d’intelligence et de ruse pour sortir indemne de cette affaire qui n’en finit pas de se ramifier…

Comme toujours, c’est avec plaisir qu’on plonge dans les aventures de Nicolas Le Floch. Cela tient à la langue, d’abord. Jean-François Parot réussit, en effet, à la rendre à la fois très XVIIIème et très moderne. Une langue riche, pleine de locutions oubliées ou surannées, qui donnent un charme indéfinissable à l’ensemble. Cela tient ensuite aux personnages qu’on retrouve d’une aventure à l’autre : Nicolas, bien sûr, lucide et souvent traversé de questionnements douloureux, Bourdaud, son adjoint fidèle, Noblecourt, l’ancien procureur chez qui il loge, Aimée, Catherine, Semacgus, Sanson, La Paulet, et jusqu’aux animaux qui contribuent à donner un bel effet de réel à l’ensemble. La description des repas et des mets, de la manière dont ils ont été « accomodés » a également une grande importance dans le récit et c’est toujours un festin pour le lecteur que de lire ces recettes oubliées…

Si vous aimez les romans historiques et ne connaissez pas encore cette série, précipitez vous sur le premier tome – L’énigme des Blancs Manteaux. Vous mettrez alors le doigt dans un engrenage délicieux qui risque de monopoliser votre attention pendant quelques heures, voire quelques jours…

L’honneur de Sartine, Jean-François Parot, JC Lattès, 18 €

Pour vous mettre en appétit, allez donc faire un tour sur le site officiel de Nicolas… moderne en dépit des apparences, cet homme-là! Une mine d’informations pour les profanes et les habitués, et tous ceux qui aiment jeter un œil aux cuisines.

Publicités

14 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Aifelle dit :

    Je ne suis pas très tentée par cette série, je n’ai d’ailleurs jamais regardé la série télé. J’essaiera peut-être un jour le premier, mais pas pour le moment ..

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Aifelle : moi, j’adore! C’est très très bien écrit! Et le contexte historique est bien rendu.

  2. clara dit :

    Je ne connais pas… honte à moi!

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Clara : il faut commencer par l’Enigme des Blancs manteaux, car les histoires se suivent…

  3. gambadou dit :

    je ne suis pas une adepte ….

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Gambadou : ben mince alors… 😦

  4. choupynette dit :

    j’ai le tout premier tome dans ma pal, et toujours pas lu…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Choupynette : ben alors??? 🙂

  5. Marie dit :

    J’ai essayé de lire un titre de la série Nicolas Le Floch et je n’ai pas tellement accroché…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Marie : dommage! Tu n’aimes peut-être pas le contexte historique?

  6. sylire dit :

    Bon pourquoi pas un jour ou l’autre…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Sylire : si tu te lances, il faut commencer la série par le début surtout!

  7. dominique dit :

    J’aime bien cette série personnellement, je parle des téléfilms, pas des romans dont je n’ai lu aucun.

    J’aime le langage soutenu et désuet, le propos souvent sibyllin, les costumes, les acteurs, les décors, le rythme enlevé. Je ne comprends pas toujours les intrigues, mais cela m’est égal.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Dominique : les intrigues des films ne suivent pas celles des livres, elles sont inventées exprès pour le format télé je pense. Je les trouve bien faites mais préfère quand même la saveur délicieuse des romans…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s