Tanpopo ou l’émotion culinaire

L’apogée de notre petit séjour du côté de Saint-Malo a été atteinte lors de notre dîner au restaurant Tanpopo (Fleur de pissenlit, en japonais), situé place de la Poissonnerie, dans la ville intra-muros. Une adresse vraiment pas comme les autres, qui promet une cuisine japonaise traditionnelle et créative

Dans la salle ne se trouvent que quelques tables – pas plus de seize couverts en tout – toutes carrées et assorties de fauteuils très confortables. Une lumière très tamisée, des murs bleu ciel et chocolat, du jonc de mer au sol : tout invite au calme et à la sérénité. Et il en faut car la cérémonie de ce repas dure un peu plus de deux heures et demie. Plus qu’un dîner, c’est un voyage et il faut être dans de bonnes dispositions d’esprit pour aborder cette traversée qui unit les saveurs de l’Orient à celles de l’Occident, dans un mariage subtil et délicat.

Le menu est unique et inspiré par la saison. Voici le détail de la Promenade des saveurs d’hiver :

  1. Flan à la japonaise, anguille grillée, crème de foie gras
  2. Soupe de cresson et huîtres
  3. Sashimi de bar et de saumon mariné au raifort, sorbet au fenouil
  4. Lentilles vertes du Puy, endive braisée, boulettes de caille et crevettes
  5. Lotte, wakamé, shitaké et sauce ris de veau à la vapeur
  6. Tofu et porc de ferme haché sur sauce au riz
  7. Dessert du jour… en l’occurrence une mousse au chocolat blanc, avec un cœur de pâte de haricot rouge, un coulis à base de thé matcha, un sorbet de poire et des fruits frais…

Plus qu’un menu, c’est un véritable poème et jamais le spectacle de ce qui se trouve dans l’assiette ne vient contredire cela : on a quitté la cuisine pour entrer dans l’art…

Car il faut une grande culture culinaire pour associer aussi magnifiquement les produits issus de deux traditions si différentes. Chaque plat, présenté par François Evangelisti, le maître de maison, est un émerveillement. Les saveurs se marient parfaitement, provoquent, étonnent, apaisent. Le palais est exquisément flatté par ces associations inattendues. De ces parfums, naissent des émotions liées à l’enfance mais aussi d’autres, toutes neuves et fraîches qui se gravent aussitôt dans la mémoire. Il y a dans chacune de ces compositions du terroir, de la nouveauté, de l’étonnement et sans doute aussi un peu de magie… Naoko Kuriyama est seule en cuisine et pourtant, son menu est digne des plus grands restaurants parisiens, étoilés et toqués. En repartant, on a envie de s’incliner bien bas devant cette dame qui a su nous donner autant de plaisir que Babette lors d’un certain festin…

Alors, si vous avez la papille curieuse et aimez découvrir de nouvelles façons de voyager dans le temps et dans l’espace, je ne saurais trop vous conseiller d’aller faire un petit tour à Saint-Malo pour goûter à cette cuisine japonaise, traditionnelle et créative, certes, mais d’abord et avant tout composée avec amour et génie! Et vous serez très bien accueillis…

Restaurant TANPOPO, 5 place de la Poissonnerie, Saint-Malo, 02 99 40 87 53  www.tanpopo-stmalo.fr Menu unique à 38 € – Réservation indispensable.

Publicités

17 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Eireann Yvon dit :

    Salut Gwenaëlle.
    J’ai cru que tu parlais du film….chef d’œuvre culinaire et cinématographique….suis-je nouille!!!!!
    Après quelques recherches le titre du film est « Tampopo », mais le sujet est le même.
    http://chefsimon.com/cinema/tampopo.html
    A bientôt.
    Yvon

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Yvon : oui, je savais que le nom du restaurant était inspiré d’un film. Mais je n’ai pas vu ce dernier… En tout cas, dans un cas comme dans l’autre, on frôle la perfection! Bye mister Yvon.

  2. Eireann Yvon dit :

    Redonne moi ton adresse en perso, je te l’envoie….
    Yvon

  3. Océane dit :

    A tester, original en tout cas, et on dirait que c’est bien savoureux !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Océane : c’est une véritable expérience… et je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de convives à qui le repas n’ait pas plu…

  4. choupynette dit :

    je me demandais moi qui ai toujours le porte-monnaie en tête, combien coutait ce genre de menu. A la lecture, je dois dire que je trouve le prix tout à fait raisonnable. Cela a l’air divin et raffiné!

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Choupynette : en l’occurrence, c’est très abordable. L’équivalent d’un menu d’un bon restaurant… Mais avec le génie des saveurs en plus! 😉

  5. sylire dit :

    Avec la pub que tu leur fais, tu aurais pu négocier un rabais sur le prix. Si je me décide à aller passer quelques jours à St Malo (ce qui n’est pas impossible) je ne louperai pas cette bonne adresse !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Sylire : un petit week-end de break, voilà ce qu’il te faut! 😉

  6. Armande dit :

    A midi, au self du collège, c’était cassoulet ! Trop la dégoûte…Ce genre d’article qui met l’eau à la bouche du malheureux travailleur devrait être INTERDIT!

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Armande : c’est bientôt les vacances et tu n’es pas si loin de St Malo. Chéri n’a pas quelque chose à se faire pardonner? Habilement, tu pourrais l’orienter sur une invitation dans un restaurant dont tu as récemment entendu parler… Tu as obtenu les Cornouailles… Tu peux bien avoir aussi une virée chez Tanpopo! Et puis, des fleurs de pissenlit, cela ne peut qu’inspirer l’artiste-couturière que tu es! 😉

  7. gambadou dit :

    et bien je connais pas mal de retaurant à Saint Malo, mais je n’ai jamais pensé à manger japonais là bas. Je suis plutôt creperie! suis je donc si obtuse!

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Gambadou : si tu n’as pas peur de la nouveauté, il faut le tester. De préférence à deux… Deux heures trente de repas pour les enfants, même grands, c’est long…

  8. Joelle dit :

    Je note car on va toujours beaucoup au restau pendant nos vacances d’été en visite chez ma belle-famille 😉 Mais j’ai peur de ne pas accrocher et j’aurais sûrement préféré que ce soit de la cuisine japonaise pure !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Joelle : c’est un restaurant de gourmets plutôt que de gourmands… Tout est dans la finesse. Les plats sont peu copieux mais au bout de sept, moi, je n’avais plus faim du tout…

  9. sylire dit :

    Le p’tit week-end de break n’est pas prévu pour tout de suite mais nous avons planifié une semaine de vacances en mai. Nous descendons en Provence. J’ai hâte !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Sylire : je pense que la Provence en mai, c’est un très bon choix! 🙂

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s