L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet

1er décembre, c’est l’heure du Blogoclub!

Jeune, Tecumseh Sansonnet Spivet l’est vraiment puisqu’il n’a que douze ans. Prodigieux, il l’est également car il fait preuve d’une grande maturité. Passionné de cartographie et de sciences, il s’efforce de comprendre le monde, de lui donner du sens au fil des carnets multicolores qu’il remplit précautionneusement.

C’est d’ailleurs un des charmes de ce livre : la multitude de croquis, de schémas et d’explications dans les marges, que l’on découvre au fur et à mesure, comme une petite récréation entre les paragraphes.

L’extravagant voyage commence un jour où T.S est contacté par le musée Smithonian, pour lui annoncer qu’il a reçu le prix Baird et qu’il est invité à venir faire un discours. Au musée, personne ne se doute que Monsieur Spivet n’a que douze ans… Le jeune garçon, pris entre une mère distante qui préfère (croit-il) son travail scientifique à la tenue de sa maison et un père rancher, brut de décoffrage, a du mal à trouver sa place. D’autant que son jeune frère Layton est mort dans des circonstances étranges quelques mois auparavant et que les parents semblent tenir T.S pour responsable…

Aussi, l’attrait de la nouveauté aidant, T.S n’a pas à réfléchir beaucoup avant de se lancer dans cet extravagant voyage qui se fera principalement dans un train de marchandises… Au fur et à mesure des rencontres, le jeune intrépide va parfaire sa connaissance du monde, apprendre à connaître son arrière-arrière-grand-mère et faire de surprenantes rencontres.

Ce livre qui ne ressemble à aucun autre a beaucoup de charme. Sa présentation, qui rappelle les vieux carnets, les dessins et les explications qui fourmillent au fil des pages : tout a un goût doux-amer, vaguement nostalgique. Il est à l’image de l’enfant dont il conte l’histoire. Un peu à contre-temps, à la fois très en avance et un peu suranné. Infiniment attachant. Les fréquentes digressions m’ont un peu gênée car elles rompent régulièrement le récit et j’ai parfois eu du mal à reprendre le cours de l’histoire. De même, la police minuscule ne facilite pas la lecture… tous les lecteurs n’ayant pas de yeux de douze ans! Ce livre n’a pas le pep’s qu’ont souvent les récits destinés aux enfants et aux adolescents. Le narrateur prend son temps. Il est sans doute plus adapté aux lecteurs adultes. Un livre à feuilleter pour vérifier si le charme agit sur vous aussi…

Publicités

27 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Aifelle dit :

    Je l’ai déjà noté sur d’autres blogs, mais je vais attendre le poche.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Aifelle : l’attente de la sortie en poche n’est plus une excuse valable… 😉 Comme le souligne justement Keisha…

  2. keisha dit :

    Le charme a agi sur moi…
    @ Aifelle : mais le poche existe!!! ^_^

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Keisha : un charme, oui, c’est vraiment ce qui se dégage de ce livre…

  3. Joelle dit :

    Je l’ai déjà noté depuis un moment et je l’avais feuilleté … j’adore le concept « carnet de notes », avec toutes ces petites choses à lire dans tous les coins 🙂 Mais cela risque de casser un peu ma lecture, il me semble … et puis, si c’est écrit petit, hou la, ça ne va pas être facile (et j’ai la sensation que c’est pire avec la version poche !)

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Joelle : c’est un livre qui vaut le détour pour son originalité mais il n’est cependant pas toujours facile à lire… 🙂

  4. choupynette dit :

    Manu a l’air d’avoir aimé; toi aussi. Je note, bien sûr!! j’aime l’idée de la mise en page façon carnet de notes…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Choupynette : ah, les charmes de la marge… 🙂

  5. Richard dit :

    Moi, j’ai adoré ce livre ! C’est comme si l’auteur s’était adressé à mon coeur d’enfant, aventurier et sans limite …
    J’ai beaucoup aimé ce côté un peu en dehors des sentiers battus.
    Je recommande à tous ceux qui ont conservé une partir de leur coeur d’enfant.
    Au plaisir de la lecture !
    Amitiés

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Richard : merci pour ton passage et tes recommandations! Un cœur d’enfant, c’est important d’essayer de le préserver…

  6. Aifelle dit :

    Ah bon ! alors, je n’ai plus d’excuses …

  7. Je suis d’accord avec toi, je n’ai pas trouvé que c’était un livre pour enfants! Peut-être la présentation que tu montres sur l’image l’a-t-elle fait cataloguer dans les livres pour la jeunesse? C’est vrai aussi que je n’arrivais pas à tout lire à cause des petits caractères.. Mais c’est un roman qui a beaucoup de charme et dont j’ai apprécié l’humour. Je ne savais pas que tu étais au blogoclub toi aussi.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Claudialucia : je suis au blogoclub par intermittence… :-/ Je te rejoins sur l’analyse du livre…

  8. Manu dit :

    Une lecture qui se mérite, assez exigeante mais au finale jubilatoire.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Manu : en tout cas, un livre qui ne ressemble à rien de connu…

  9. sylire dit :

    D’accord avec toi sur la police de caractère ! Pour ce qui est du public jeunesse il me parait adapté à de grands ado (une quinzaine d’années) mais c’est prioritairement un livre pour adulte.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Sylire : oui, les adultes sont charmés par ce coté enfantin et précoce… Par contre, pour des ados, pas assez d’action, je pense…

  10. wens. dit :

    Je suis fortement invité à voyager avec Spivet.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Wens : alors, bon voyage! Et sois sage! 😉

  11. Sybille dit :

    Pour ma part, j’ai bien aimé mais j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, comme tu le dis, le livre n’a pas autant de pep’s qu’on l’aurait souhaité…ça reste tout de même une bonne découverte pour moi !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Sybille : un livre hors du commun mais d’un abord un peu particulier… il faut laisser du temps pour que le charme agisse.

  12. kathel dit :

    Je l’ai feuilleté, noté, j’ai lu des avis positifs, mais qu’est-ce qui me retient encore ???

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Kathel : un PAL monstrueuse? Une LAL obèse? 😉

  13. Grominou dit :

    C’est vrai que c’est écrit bien petit; si je n’avais pas mes nouvelles lunettes à foyers progressifs je n’y serais pas arrivé! Et même là, pour certains croquis j’ai dû les enlever et me coller les yeux sur la feuille pour bien voir les détails! Une chance que j’étais seule dans mon salon, je devais avoir l’air folle!

  14. constance93 dit :

    bien aimé aussi, même si la lecture est assez fatigante à force de sans cesse aller chercher des infos dans les marges. ça a un côté ludique et original certain, avec un goût nostalgique pour quelques-uns, mais la lecture n’est pas aisée, et comme toi je pense que la lecture pour un ado ne serait pas évidente, il se lasserait des digressions et des connaissances techniques de TS, comme je m’en suis parfois moi-même presque lassée.

    tu parles de l’écriture vraiment petite : tu l’as lu en quel format ?

    PS : bien longtemps que je n’étais pas passée ici, ça fait du bien d’être en vacances 🙂

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Constance : nos avis se rejoignent. Je l’ai lu en broché mais j’ai la vue qui baisse, que veux-tu… 😉

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s