Le dévouement du suspect X

le

Yasuko Hanaoka vit avec sa fille dans un petit appartement. Ancienne entraîneuse, elle travaille désormais chez un traiteur et essaie d’oublier et son passé et son ex-mari dont elle a divorcé depuis cinq ans. Mais ce dernier finit par retrouver sa trace et vient la harceler. A bout, elle le tue.

Elle a à peine le temps de réaliser la portée de son geste que son voisin, Ishigami, un professeur de mathématiques secrètement amoureux d’elle, vient lui proposer son aide pour se débarrasser du cadavre et lui forger un alibi. Paniquée, effrayée à l’idée des conséquences de son geste si la police vient à enquêter, elle accepte.

Deux jours plus tard, on découvre un cadavre mutilé dont la police parvient cependant à définir l’identité : il s’agit de l’ex-mari de Yasuko. L’inspecteur Kunisagi est chargé de l’enquête. Il a parfois recours à son ami Yukawa, un brillant physicien connu pour ses facultés de déduction logiques. Or, il se trouve que Yukawa a jadis étudié dans la même université que le professeur de mathématiques Ishigami. Il se souvient notamment de sa remarquable intelligence…

Est-il plus difficile de chercher la solution d’un problème que de vérifier la validité de sa solution? C’est sur cette question que repose ce polar qui prend à rebours les codes du genre. On connait la victime, le coupable et les circonstances du meurtre. La question est alors : Ishigami parviendra-t-il à duper la police et son ancien camarade d’université pour protéger la femme qu’il aime?

Je me suis laissée emmener par ce polar jusqu’au dénouement qui réserve une surprise de taille. Plus psychologique que sanglant, basé sur les détails et leur fine analyse par les protagonistes que sur des « effets » ou une « recette » à l’américaine, ce roman policier ne m’a pas marquée autant que le précédent que j’avais lu du même auteur mais j’ai quand même passé un bon moment, sans ennui aucun.

Le dévouement du suspect X, Keigo Higashino, Actes Sud Noirs, 21€

Advertisements

20 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. lucie38 dit :

    je ne connais pas cette auteur, tu me donnes envie !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Lucie : je te conseille le précédent, qui vaut vraiment le détour.

  2. Joelle dit :

    Je l’ai déjà noté, ainsi que le précédent … je crois que je n’ai jamais lu de polar japonais alors il faut absolument que j’essaie 😉

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Joelle : commence par le précédent plutôt, je l’ai trouvé vraiment plus « fort » que celui-ci.

  3. clara dit :

    je passe…( commentaire 4 du top 10)

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Clara : ça ne m’étonne pas (réponse 6 du Top 10!) 😆

  4. aifelle dit :

    J’avais déjà noté le précédent, et ils sont tous les deux à la bibliothèque, alors …

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Aifelle : même réponse qu’à Joelle, je te conseille d’abord La maison où je suis mort autrefois

  5. kathel dit :

    J’ai beaucoup aimé La maison où je suis mort autrefois, très étrange, je lirai sûrement celui-ci…

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Kathel : je n’ai pas retrouvé l’ambiance mystérieuse, ça m’a manqué un peu… 🙂

  6. gambadou dit :

    si il y a plus de psychologie que de sang, alors, je me laisserai peut-être tentée…. (et tu avais raison dans ton précédent post sur les allées surchargées du salon du livre de Paris, vive les petits salons de province !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Gambadou : comme aux autres, je te conseille le précédent…

  7. J’ai La maison où je suis mort autrefois, que tu me donnes envie de remonter dans la pile 🙂

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Chaplum : oui, oui, remonte-le! 🙂

  8. Theoma dit :

    noté le précédent, merci pour la piqure de rappel !

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Theoma : you’re welcome! 🙂

  9. dasola dit :

    Rebonsoir, j’ai tellement aimé que j’ai lu le roman suivant: Un café maison où l’on retrouve certains personnages: le policier et le physicien et l’intrigue est vraiment originale: on sait qui a tué mais jusqu’au bout on ne sait pas quel fut le modus operandi. Bonne soirée.

    1. Gwenaëlle dit :

      @ Dasola : j’avais beaucoup aimé La maison où je suis mort autrefois. Pour le moment, c’est mon préféré mais si tu me dis que Un café maison est chouette, je craquerai peut-être. 🙂

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s