Blogueuse littéraire : mode d’emploi

Pour commencer cette année avec le sourire, je vous propose une sorte de mode d’emploi de la blogueuse littéraire. En ce qui concerne les blogueurs, il y a sans doutes quelques variantes, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de pousser leur étude à fond. Si quelqu’un veut se lancer…

P1010705

Démarrage : pour mettre en route la blogueuse, c’est simple. Passez plusieurs fois sous son nez une petite languette de papier sur laquelle vous aurez auparavant vaporisé du parfum «La bibliothèque de grand-papa» ou bien «En flânant à la librairie». L’effet devrait être immédiat : la blogueuse bouge le nez, ouvre les yeux, reprend vie et d’une main fébrile cherche à retrouver le bouquin avec lequel elle s’est endormie hier… A défaut de parfum, un vieux bout de moquette découpé in situ dans une Fnac ou chez Dialogues fera l’affaire…

Alimentation : de préférence du chocolat, du thé, du café, des caramels, des douceurs de toutes tailles et de toutes sortes. La blogueuse ne dédaigne pas non plus les spécialités régionales qu’elle reçoit tout au long de l’année grâce aux Swaps*. Elle a un faible pour les portionnables, dans lesquels elle peut piocher d’une main distraite, sans avoir à lâcher son livre. Eviter les steaks saignants, les gratins et tout ce qui nécessite couteau ET fourchette. Considérez que la blogueuse n’a qu’une main, l’autre étant toujours utilisée pour tenir un livre.

Distractions : lire, écrire des billets sur ses lectures, poster des commentaires sur les lectures des autres, répondre aux commentaires qui lui ont été envoyés, flâner dans tous les lieux recelant des livres (médiathèques, librairies, bouquinistes, salons du livre, bibliothèques municipales, rurales et itinérantes, bilbiobus, séances de dédicaces, etc… )

TOC : la blogueuse souffre souvent d’un trouble obsessionnel compulsif. Elle a du mal à passer une journée sans obtenir au moins un livre. Par des voies habituelles (achats, emprunts) ou détournées : partenariats, livres voyageurs, swaps* ou même vol… si,si! Ce TOC alimente une PAL (Pile à lire), sorte de tour de Pise littéraire qui colonise l’espace en largeur et en hauteur et a le don d’exaspérer les conjoints (évidemment, ce sont eux qui rangent et dépoussièrent ; la blogueuse, elle, a autre chose à faire : elle lit!)

Mœurs : la blogueuse peut vivre en couple ou seule, avoir des enfants ou non, un chat ou un chien… cela n’a pas vraiment d’importance. Ce qui caractérise ses mœurs véritables, c’est sa propension à s’assembler avec d’autres blogueurs / blogueuses, au point de former un véritable agglomérat virtuel, appelé blogosphère. La blogosphère est cette grande bulle de tissu soyeux et vivant qui bruisse, chuchote, rit, lance des rumeurs, en rattrape à la volée, fait peur aux critiques littéraires et intrigue les éditeurs. La blogueuse pense livre, vit livre, mange livre, embrasse livre et aime livre. Il peut même arriver qu’elle se dévergonde livre… mais c’est plus rare, ça rogne sur son temps de lecture!

Swap* : particularité propre à la blogueuse qui, vue de l’extérieure, parait totalement surréaliste et consiste à envoyer un colis plein de cadeaux à quelqu’un qu’elle ne connaît ni d’Eve ni d’Adam, en fonction d’un thème déterminé par une organisatrice. Cet échange de colis, qui peut prendre des proportions mondiales, entraîne généralement de très forts couinements de la part des blogueuses concernées. C’est à ça qu’on voit si le swap est réussi…

Livre voyageur : manière détournée qu’a la blogueuse d’offrir un soutien financier à un service public, la Poste, ce qui ne plait pas beaucoup à Bruxelles, qui envisage de légiférer rapidement en ce domaine.

Fantasme : la blogueuse fantasme plus sur les auteur(e)s que sur les hommes (femmes) en général. Si l’auteur est sexy, c’est encore mieux. S’il publie de bons romans, c’est le nirvana. Pour le rencontrer, la blogueuse sera alors prête à (presque) tout : traverser la France en TER alors que la SNCF est en grève, boire de la lavasse en faisant la queue dans une tente mal chauffée, ou mourir de soif dans un salon du livre surchauffé, acheter plusieurs fois le même titre en le faisant dédicacer à plein de filles qui ne sont en réalité que ses nombreux pseudos, pleurer de bonheur quand enfin elle peut passer le doigt sur l’autographe fraîchement signé… Le rêve ultime de la blogueuse : une dédicace de son auteur fétiche à même la peau… Aouh!

Extinction : on cherche encore le bouton… 

Publicités

32 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. anne7500 dit :

    Génial ! C’est de l’humour mais… je me reconnais !

    1. Hé hé… Il faut dire que je sais de quoi je parle… 😜

  2. enna dit :

    J’adore! Tellement vrai 😉 Bonne année à toi et à Glaz!

    1. @ Enna : merci! Et heureuse année également, à toi et à toute ta famille. 😀

  3. flipperine dit :

    et bien une blogueuse a une journée chargée

    1. @ Flipperine : c’est vrai, c’est pas une vie! 😉

  4. saxaoul dit :

    Le coup de l’extinction me fait beaucoup rire !

  5. sylire dit :

    Hi, hi, bien vu ! Ça sent le vécu 😉

    1. @ Sylire : Ah bon, tu crois? 😉

  6. odwy dit :

    J’adore et j’adhère complètement ! 🙂

  7. emeralda dit :

    Excellent cet article !!!!
    Je me reconnais assez bien !!!

  8. manika27 dit :

    (Trop) bien vu ;-))

    1. @ Manika : il faut dire que j’ai longtemps souffert des mêmes symptômes… 😉

  9. aifelle dit :

    Trop drôle ! je pourrais cocher presque toutes les cases … sauf les swaps qui me laissent de marbre et un autographe à même la peau, ça va pas non ??? je tiens trop à ma peau et je ne suis pas groupie dans l’âme 😉

    1. @ Aifelle : Merci! Oui, j’ai poussé le bouchon… 😉

  10. Mylene dit :

    Très sympa et c’est clair que je me reconnais dans tous les points (ou presque, faut pas exagérer non plus 😛 )

    1. @ Mylène : merci! C’est vrai, le trait est un peu poussé… mais il y a du vrai! 😉

  11. Très proche de la vérité, j’ai bien ri. 😉 J’ai remarqué que nous sommes les seules à nous comprendre. En dehors de la blogo, nos moeurs paraissent vraiment étranges.

    1. @ Antigone : Merci! Ce serait intéressant aussi de faire un billet sur les compagnons des blogueurs/blogueuses… Ils en auraient des choses, à dire…

  12. milleetunefrasques dit :

    J’adore ! C’est frais et drôle ! Bravo !

    1. @ Milleetunefrasques : merci! J’espère pouvoir continuer dans la même veine… 😉

  13. ohoceane dit :

    Sympathique portrait, dans lequel je me reconnais un peu 🙂

    1. @ Océane : « un peu »… bon, ça va alors, tu n’es pas trop atteinte! 😉

  14. estellecalim dit :

    C’est très drole ce billet 🙂

    1. @ Estellecalim : merci! 🙂

  15. Valentyne dit :

    J’adore particulièrement TOC Et livre voyageur 🙂
    Ben oui je suis allée à la poste ce matin 🙂

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s