Discount

Dans le nord de la France, ambiance glauque d’un de ces supermarchés hard-discount dans lequel les consommateurs se ruent pour trouver des produits à bas prix. Là, une poignée de salariés est menacée par la prochaine implantation de caisses automatiques. Anticipant leur futur chômage, ils cherchent une alternative pour gagner un peu plus d’argent, histoire de voir venir. L’un d’eux a l’idée d’ouvrir une sorte d’épicerie solidaire, alimentée par les produits périmés ou abimés du supermarché.

Discount_portrait_w193h257Discount, réalisé par Louis-Julien Petit, évoque avec une grande justesse le quotidien de ces salariés exploités qu’on traite avec méfiance et mépris. Chronométrés à la caisse, surveillés par des caméras, fouillés à la sortie du magasin le soir et sommés de sourire, même quand on leur annonce leur licenciement, ils font face à toutes les humiliations parce qu’il faut bien vivre. L’une est criblée de dettes, l’autre doit s’en sortir seule avec son fils de six ans. Un autre encore a la charge de son père aveugle. Bref, ils font partie de ces gens qui n’ont pas le choix et ne peuvent faire autrement que d’accepter des conditions de travail dégradées et des salaires minimum.

Pas le choix, vraiment?

Avec humour et réalisme, sans jamais tomber dans la caricature, le film excelle à dénoncer les effets des choix économiques de ces dernières années. En quelques images parlantes, les personnages prennent tout de suite de l’épaisseur. Le « plan » de ces ingénieux solidaires est parfois filmé comme un casse, ce qui donne un effet à la fois drôle et palpitant à l’histoire. Robins des bois des temps modernes, ces cinq-là découvrent (et prouvent) qu’ensemble, on est toujours plus fort.

Une belle réussite!

Discount, de Louis Julien Petit, avec Corinne Masiero, Olivier Barthélémy, Pascal Demolon…

Publicités

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. aifelle dit :

    Ce que j’ai surtout aimé ce sont les personnages en effet. Pour une fois, au cinéma, on voit de « vrais » gens, ils n’ont pas beaucoup d’argent mais ne vivent pas dans des appartements nickels et spacieux comme c’est trop souvent le cas dans les comédies françaises. Par contre, j’ai trouvé le récit un peu foutraque et partant dans tous les sens.

    1. @ Aifelle : oui, les personnages sont vraiment crédibles. Je ne suis pas d’accord avec toi sur le côté foutraque de l’histoire, je l’ai trouvée assez cohérente, au contraire. 🙂

  2. Yv dit :

    Vu et apprécié également, un très bon moment avec de acteurs très bons et beaucoup d’humour qui fait passer le message efficacement

  3. Asphodèle dit :

    Un sujet qui doit moins attirer les foules que Titanic ! 😉

    1. @ Asphodèle: et pourtant… on est tous concernés!

      1. Asphodèle dit :

        Ho que oui Gwen ! je suis la première à faire mes courses, pour certains produits, dans ces magasins…

  4. sylire dit :

    Il me tente, je guette son passage à Landi !

    1. @ Sylire : je pense qu’il te plaira!

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s