L’art d’écouter les battements de cœur

imgresLe roman débute sur la rencontre, dans une maison de thé, entre Julia, avocate new-yorkaise en voyage en Birmanie, et un vénérable vieillard qui semble tout savoir d’elle, sans l’avoir jamais rencontrée. Méfiante, mais poussée par la curiosité, la jeune femme va accepter de rencontrer cet homme à plusieurs reprises, car il semble connaître très bien l’histoire de son père, Tim Win, qui a disparu quatre ans auparavant et n’a plus jamais donné de nouvelles.

Julia, élevée au biberon de la rationnalité et de l’efficacité américaines, se trouve confrontée à un monde dont elle ignore tout. Un monde où un funeste sortilège peut décider de l’avenir d’un enfant, où un jeune homme aveugle découvre que son ouïe saisit les plus infimes bruits, jusqu’aux battements de cœur de ceux qui l’entourent… Peu à peu, grâce au récit d’U Ba, Julia découvre quelle a été l’enfance de son père, et chaque étape franchie dans cette connaissance de lui permet de saisir des traits de sa personnalité incompréhensibles jusqu’alors.

Jan-Philpp Sendker montre qu’au-delà des apparences existe en chacun de nous un monde dont les autres ont rarement idée. Un monde secret, puissant, moteur de nos décisions et de nos choix. Traversant les différences de culture, de génération, il met en lumière cette commune humanité, où le maître-mot devrait toujours être « Amour ». Histoire d’une découverte et d’une conversion, cet Art d’écouter les battements de cœur est un livre qui captive et se lit d’une traite.

L’art d’écouter les battements de cœur, Jan-Philpp Sendker, Le livre de Poche

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Quaidesproses dit :

    C’est un livre qui pourrait beaucoup me plaire.

    1. @ Quai des proses : je l’ai trouvé vraiment original et intéressant… j’espère qu’il en sera de même pour toi s’il se retrouve entre tes mains! 😉

  2. manika27 dit :

    Il me fait penser à un dicton indien qui dit « tu ne peux rien connaitre de l’autre tant que tu n’as pas marché dans ses chaussures » .. je note

    1. @ Manika : j’aime bien ce proverbe! 🙂

  3. Aifelle1 dit :

    Le thème a tout pour me séduire, je n’avais pas remarqué ce livre à sa sortie, il a dû passer inaperçu.

    1. @ Aifelle : oui, je n’en avais pas entendu parler non plus…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s