L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

imgresElles sont cinq à se partager les appartements d’un immeuble d’où les hommes sont bannis, dans le 20ème arrondissement à Paris. Quand l’une d’elle part pour quelques mois en Inde et propose à la jeune Juliette d’occuper la place laissée vacante, elle ne sait pas qu’elle fait entrer le vent du changement.

Il y a Giuseppina, rejetée par sa famille sicilienne, Simone qui a roulé sa bosse autour du monde, Rosalie qui a perdu son François, la Reine qui, telle l’abeille du même nom, veille sur la ruche après avoir été danseuse étoile et Juliette qui n’a jamais reçu amour et attention de la part de ses parents. Elles ont un point en commun : elles veulent vivre loin des hommes.

Un peu cabossées par la vie, elles imaginent se protéger ainsi des déboires et des chagrins d’amour. Sous la plume de Karine Lambert, on apprend à les connaitre peu à peu, chacune avec son passé et ses raisons de s’isoler d’une moitié de l’humanité.

Après lui avoir décrit le quartier, Carla avait simplement ajouté : Tes futures voisines sont des femmes attachantes, très différentes les unes des autres. Ce qui nous unit, c’est un même choix : il n’y pas d’hommes dans nos vies et ça nous convient.

Bien que pleinement consciente de cette règle, Juliette ne peut se résoudre à se passer d’amour. Poussée par son meilleur ami, elle s’inscrit sur un site de rencontres.

J’ai lu ce livre pendant mes vacances et cela est très bien tombé. Ce livre léger, féminin et dans l’air du temps est parfait pour passer un bon moment de détente. Les cinq protagonistes ont chacune un parcours singulier, qu’on découvre peu à peu.

Néanmoins, si ma lecture n’a pas été déplaisante, je n’ai pas vraiment accroché à cette histoire, sans doute parce que j’aime les romans un peu plus rugueux, ou à l’écriture plus travaillée. Cela reste cependant un bon petit livre à lire sur la plage cet été, avec un café frappé à portée de la main, ou mieux, un homme charmant qui saura faire passer toute velléité de renonciation aux plaisirs de la vie…

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, Karine Lambert, Le livre de poche

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. keisha41 dit :

    J’ai déjà des lectures de ce genre (au cas où) alors je vais passer!

    1. @ Keisha : j’aime bien le « au cas où »! C’est tout à fait ça, une lecture sympa et facile pour les jours gris… 🙂

  2. @sylire dit :

    Je crains d’avoir le même ressenti que toi. Même sur la plage. Et pas prête à me passer totalement du sexe opposé 😉

    1. @ Sylire : voilà qui va rassurer O! 😉

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s