Mr Gwyn

Alors qu’il poursuit une carrière d’auteur florissante, Jasper Gwyn publie un jour dans The Guardian une liste de 52 choses qu’il promet de ne plus jamais faire. Parmi elles, écrire. Cependant, au bout d’un moment, le geste de l’écriture lui manque terriblement.

Ainsi Jasper Gwyn dut admettre au fond de lui que l’abandon des livres avait créé un vide dans sa vie qu’il ne savait combler sinon à travers des rituels substitutifs et provisoires, comme le fait d’assembler des phrases dans son esprit ou de lacer ses chaussures avec une lenteur idiote. Il avait des années à admettre l’idée qu’écrire lui était devenu impossible et maintenant il se trouvait forcé de constater que sans ce métier il lui était très difficile d’aller de l’avant.

Un jour, alors qu’il se réfugie, trempé par la pluie, dans une galerie londonienne, une idée lui vient : devenir copiste, et faire des portraits. Des portraits littéraires. Destinés à être lus par le seul modèle. Peu à peu, son idée prend forme. Il trouve le lieu, comment le meubler et l’éclairer et quelle procédure suivre. Il trouve aussi son premier modèle : Barbara, la secrétaire un peu ronde de son agent.

Ce premier portrait sera un succès et d’autres suivront, avec l’aide de Barbara, devenue l’assistante de Jasper. Jusqu’au jour où…

product_9782070454518_195x320Jasper Gwyn est un personnage habité par une folie douce, un illuminé. A travers lui, Alessandro Baricco déploie sa réflexion sur le métier d’écrivain, cet homme (ou cette femme) de lenteur et de solitude qui s’évertue à traquer le réel avec des mots, dans cette époque de vitesse absolue et d’obsolescence quasi-immédiate. Les personnages sont drôles, émouvants, pleins d’humanité. Le style est puissant, impeccable. Dès les premières pages, on est ferré. Par l’histoire, par son étrange atmosphère surannée et par cet homme qui, jusqu’au bout, refuse d’être « comme tout le monde ». Le roman agit comme un charme puissant, et une fois refermé, sa magie opère encore longtemps.

Une très belle première rencontre avec cet auteur italien.

Mr Gwyn, Alessandro Baricco, Folio. 

Advertisements

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. anne7500 dit :

    J’aimerais bien lire celui-ci, et de ton côté tu dois absolument lire « Soie » !

  2. keisha41 dit :

    Oh là, mais il est en poche maintenant!!!

    1. @ Keisha : mais oui! Et c’est tant mieux!

  3. manika27 dit :

    J’ai beaucoup aimé ce livre aussi …. j’ai adoré Novecento : pianiste et j’ai soie qui m’attend !

    1. @ Manika : tu me donnes d’autres pistes à explorer… 🙂

  4. lorouge dit :

    Je ne suis pas vraiment tentée cette fois… C’est pas le même auteur que Soie ?

    1. @ Lorouge : si, c’est lui. Mais pour moi, c’était une découverte, jamais lu avant…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s