Un doux pardon

81UjnS6B93LA la Nouvelle Orléans, Hannah Farr anime une émission de télévision suivie par de nombreux fans. Amoureuse du maire de la ville, elle subit sans broncher les attaques de la fille de ce dernier en attendant la demande en mariage. Tout va pour le mieux dans le monde d’Hannah, jusqu’au jour où contactée par une chaine de Chicago pour animer une émission plus ambitieuse, elle ressort d’un tiroir des « pierres du pardon » reçues quelque temps auparavant. Elle a, en effet, l’idée de bâtir un pilote d’émission sur ces pierres qui sont devenues un véritable phénomène de société. Le principe, lancé par une ancienne « camarade » de classe d’Hannah est simple : si une personne a quelque chose à se faire pardonner, il lui suffit d’envoyer une lettre d’excuse et deux pierres du pardon à la personne qui a été blessée. Si celle-ci pardonne, elle renvoie une des pierres à l’expéditeur.

Seulement, avant de pouvoir tirer un trait sur le passé, encore faut-il l’avoir accepté. Or, dans les tiroirs d’Hannah, il y a certes des pierres du pardon et un beau stylo plume, mais aussi pas mal de fantômes qui, à la faveur de cet évènement, vont ressurgir et presser la jeune femme de liquider les affaires – notamment familiales – en souffrance. Brutalement, c’est toute la vie d’Hannah qui est remise en question.

J’avais bien aimé Demain est un autre jour, que j’avais lu en anglais (ne cherchez pas mon billet, flemme…). Je dois dire que je n’ai pas été aussi emballée par ce Doux pardon. Principalement à cause de la personnalité d’Hannah. Celle-ci évolue dans le milieu médiatique, pas vraiment connu pour sa tendresse. Or, elle s’y montre d’une naïveté confondante, notamment vis à vis de la jeune louve qui a pour ambition de la détrôner. De la même manière, elle fait preuve d’un aveuglement total vis à vis de son fiancé qui, on le devine très vite, n’a aucune envie de l’épouser. Bref, Hannah Farr vit un peu sur l’Ile aux enfants (pardonnez la référence archi-datée, mais les Bisounours, c’était un peu plus tard, et j’étais déjà grande…) : un monde merveilleux où tout le monde s’aime et où toutes les histoires se terminent forcément bien. Les ficelles de sa personnalité paraissent donc un peu grosses… Autour d’elle, les personnages sont également convenus : la bonne copine, le fiancé ambitieux, la belle-fille peste, l’amant potentiel trop parfait pour ne pas sortir d’un livre…

Ce Doux pardon est une lecture agréable, pleine de romantisme et de bons sentiments. Il s’appuie sur une réflexion sur le pardon qui n’apporte pas vraiment grand chose à ce qu’on sait déjà, mais a le mérite de souligner qu’on ne peut aller de l’avant si l’on est toujours fâché avec son passé. Chose qu’il est toujours utile de rappeler…  C’est un plaisir léger et estival à s’accorder si l’on aime ce genre d’histoire. Si l’on préfère les machos velus ou les créatures vénéneuses en talons aiguilles, mieux vaut passer son chemin…

Merci à Solène P.

Un doux pardon, Lori Nelson Spielman, Le Cherche-Midi.

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. keisha41 dit :

    Demain est u n autre jour, j’avais bien marché… Je peux passer celui ci, alors?

    1. @ Keisha : je l’ai trouvé moins réussi, mais c’est complètement subjectif tout ça…

  2. Aifelle dit :

    J’ai bien peur de ne pas trop accrocher à cette histoire-là ..

    1. @ Aifelle : et je crois que tu as raison… 😉

  3. Camilla dit :

    J’avais beaucoup aimé Demain est un autre jour mais je ne me suis pas encore décidée à lire celui-ci… 🙂

    1. Camilla : il faut dire que les tentations ne manquent pas, en ce moment… 😉

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s