Passent les heures

passentlesheuresTristan Campbell est un étudiant américain un peu falot et velléitaire. Un jour, il reçoit un appel d’un cabinet d’avocats londonien. On lui apprend qu’il pourrait être l’héritier d’Ashley Walsingham, disparu alors qu’il tentait d’escalader l’Everest en 1924. Mais avant de pouvoir entrer en possession de cette fortune, Tristan doit apporter la preuve qu’il est réellement le descendant de l’alpiniste. Et pour cela, il n’a que deux mois… Commence alors pour l’étudiant un périple européen qui le mènera de la Somme à Berlin, de Londres à l’Islande.

A la fois course contre la montre, dévoilement d’une histoire familiale compliquée, plongée dans le passé agité de l’Europe de la première guerre mondiale, le roman de Justin Gakuto Go ne laisse pas le temps au lecteur de s’ennuyer. Entre rencontres et révélations, il se passe toujours quelque chose. Et plus les semaines passent, plus on souhaite que le jeune homme réussisse dans sa quête. Mais quelle quête? Celle d’un passé révolu? Celle de l’argent? Ou bien celle de l’amour?

Dans son billet, Kathel souligne que les commentaires dithyrambiques concernant ce livre lui semblent un peu exagérés. Et je suis en partie d’accord avec elle : ce roman comporte quelques faiblesses. Le personnage de Tristan, par exemple, est insuffisamment développé. Il n’existe que par la traque dans laquelle il se lance, et au final, on en apprend peu sur lui. Certaines clauses du contrat semblent inutilement mystérieuses : pourquoi Tristan ne doit-il rien révéler? Pourquoi ne doit-il pas se faire aider? Et s’il le fait, que se passe-t-il? Les derniers développements se déroulent trop rapidement, comme si l’histoire avait fini par échapper un peu à son auteur.

Néanmoins, je dois dire que j’ai été captivée par ce livre – peut-être parce que je n’avais presque rien lu à son propos – et ai eu plaisir à suivre les pas de ce Tristan avide de connaitre mieux le passé. J’ai également beaucoup apprécié la personnalité d’Imogen, et celle d’Ashley, et leur histoire impossible. La jeune Mireille, rencontrée par Tristan, est également intéressante.

Pas de coup de foudre, donc, mais une lecture enthousiaste, et un message final qui m’a bien plu…

Passent les heures, Justin Gakuto Go, Editions Les Escales. 

Publicités

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Aifelle dit :

    J’en suis à ne noter que les coups de cœur des copines, alors là, je passe ..

    1. @ Aifelle : c’est vrai, ce n’est pas un coup de cœur, mais c’est une lecture haletante, avec des personnages intéressants. Bon, je sais que ta PAL est bien fournie… Tu es excusée! ;-)))

  2. keisha41 dit :

    Figure toi que je viens juste de le voir à la bibli, je l’ai feuilleté… Bon, il attendra (longtemps?)

    1. @ Keisha : il y a de très bonnes choses dedans… Tu devrais peut-être reconsidérer la question! 🙂

  3. anne7500 dit :

    Je vais vérifier le catalogue de la bibli 😉

    1. J’ai le même réflexe quand quelque chose me tente! 😉

  4. sylire dit :

    C’est agaçant ces bandeaux qui annoncent de l’excellent. On est toujours un peu déçus. Mais je note tout de même !

    1. Oui, c’est vrai. Ça ne rend pas toujours service au livre…

  5. krolfranca dit :

    A voir… L’enthousiasme n’est pas assez grand pour que je le note, j’en ai déjà trop à lire.

    1. @ Krolfranca : c’est ça le problème… la quantité! 🙂

  6. Sandrine dit :

    J’ai ce roman dans ma PAL, suite à un concours sur Facebook. Je ne l’ai pas encore lu, mais d’après ce que tu en dis, il est bien possible qu’il me plaise…

    1. Tu es souvent plus exigeante que moi… Mais il y a de bonnes choses dans cette histoire, qui je l’espère te séduira

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s