Low Down

Couv-Low-Down-RVBPrincesse Be Bop. C’est ainsi que Joe Albany, pianiste de jazz, appelait sa fille Amy Jo. Dans Low Down, celle-ci raconte son enfance, sans fard, et dresse le portrait de son père. Au gré des courts chapitres qui s’égrènent comme autant de souvenirs disparates, on plonge dans le Los Angeles des années 60, et les années jazz marquées par le be-bop, la drogue, l’alcool.

C’est avec une sorte de fascination, parfois mêlée d’horreur, parfois d’humour, que l’on suit Amy Jo Albany dans ce pèlerinage vers le passé. Plus d’une fois, on tremble pour cette petite fille trop souvent livrée à elle-même. Sa mère, totalement irresponsable, la laissera tomber assez vite. Il ne  lui restera alors plus que son père. Ce dernier, entre une carrière difficile à mener – pas évident d’être pianiste blanc dans le monde du jazz de l’époque – et une addiction à la drogue, et à l’alcool, parvient à s’occuper tant bien que mal d’Amy Jo. Elevée dans l’amour fou pour la musique, parmi les relations de son père toutes plus ou moins étranges, bizarres, marquées par la vie, et les petites amies qui se succèdent , Amy Jo grandit, et apprend la vie rudement.

Un livre marquant, mais d’où une forme d’amour puissant exsude à chaque page. Un récit plein de musique et de fureur. Pour tous ceux qui aiment le jazz, et pour les autres aussi!

A noter : un film, tiré du livre, est sorti aux Etats Unis en octobre 2014.

Low Down, Amy Jo Albany, Le Nouvel Attila

 

Advertisements

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. ex-In Cold Blog dit :

    Le sujet m’attire, même si je ne suis pas, comme toi, féru de jazz. Dans un contexte différent mais pourtant assez similaire, cela me fait penser à Fairyland d’Alysia Abbott, récit d’une fille sur sa vie (chaotique) avec son père écrivain, que j’avais beaucoup aimé

    1. @ Ex-ICB : oui, j’ai repéré le livre dont tu parles, mais pas encore eu l’occasion de le lire. Celui-ci laisse pantois par moments… Quelles vies…

  2. Aifelle dit :

    C’est un roman ou un récit autobiographique ? Intéressant en tout cas.

    1. C’est un récit autobiographique et on a vraiment l’impression parfois que la réalité dépasse la fiction…

  3. Yv dit :

    Repéré mais pas (encore) pris et lu

    1. @ Yv : ça ne saurait tarder! 😉

  4. manika27 dit :

    On n’en a pas entendu parlé de celui là merci de le mettre à l’honneur

    1. @ Manika : il est vraiment édifiant!

  5. sylire dit :

    Je ne suis pas une fan de Jazz mais pourquoi pas.

    1. Il est, humainement parlant, très intéressant.

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s