Mange, prie, aime

imgres-1Parce que je suis le travail d’une peintre américaine qui a vanté les podcasts d’Elizabeth Gilbert – Magic lessons – j’ai fini par tomber sur ce livre, dont le titre m’avait plusieurs fois fait fuir. Mais parfois, je sais aussi aller contre mes préventions. Et il faut dire que le « prie » du titre qui me gênait franchement, était contrebalancé par deux commandements qui célèbrent la vie : « mange et aime »… Aussi, j’ai consenti à mettre le nez dans ce drôle de bouquin. Et je dois dire que je ne me suis pas ennuyée. Mieux : j’ai souscrit à pas mal de choses que dit l’auteure.

En 2003, Elisabeth Gilbert, effondrée à la suite d’un divorce et d’une histoire d’amour douloureuse, décide de prendre un congé sabbatique de plusieurs mois. Destination : L’Italie pour goûter au plaisir du farniente et apprendre la langue, puis l’Inde afin de séjourner dans un ashram et d’y apprendre la méditation et enfin Bali, où elle doit retrouver un vieux sorcier.

Durant cinq cents pages, on suit les aventures, les réflexions, les déboires de cette Américaine qui raconte sans fard ses péripéties. C’est intéressant, on y apprend beaucoup de choses, sur les pays visités, les gens rencontrés (quelques portraits mémorables!), mais on voit aussi à l’œuvre cet étrange travail sur soi qui se produit dans la tête et le cœur d’Elizabeth.

J’ai beaucoup aimé sa manière très directe et impudique (dans le bon sens du terme) de dévoiler ses errements, ses doutes, ses erreurs. Elle fait parfois penser à une petite fille capricieuse et un peu hystérique sur les bords, mais elle sait aussi être touchante quand elle dévoile ses faiblesses, ses obsessions.

Sa quête d’une vie meilleure, d’un esprit apaisé, du bonheur est aussi la nôtre, et de nombreux passages ont trouvé un écho en moi.

En fait, l’âme sœur, la vraie, est un miroir, c’est la personne qui te montre tout ce qui t’entrave, qui t’amène à te contempler toi-même  afin que tu puisses changer des choses dans ta vie. Une vraie âme sœur  est probablement la personne la plus importante  que tu rencontreras jamais, parce qu’elle abat tes murs et te réveille d’une claque. Mais passer sa vie avec une âme sœur? Quelle idée! Trop douloureux. L’âme sœur , elle ne débarque dans ta vie que pour  te révéler une autre strate de toi-même, et ensuite, elle se casse. Dieu merci.

Au final, un livre plaisant – on est d’accord, c’est un témoignage, pas de la grande littérature – et souvent drôle, qui amène à se poser des questions. Voire à chercher des réponses. Ce qui n’est déjà pas si mal…

Mange, prie, aime, Elizabeth Gilbert, Le livre de Poche. 

Advertisements

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. sylire dit :

    Une bonne lecture pour les vacances, non ?

    1. @ Sylire : oui, parfait pour des vacances, mais ce n’est pas que léger, il y a une vraie réflexion sur le sens de la vie derrière tout cela.

  2. Aifelle dit :

    J’ai aussi aimé ce livre, au ton enjoué. Très américain dans la manière de faire et penser certes, mais plaisant. Par contre le suivant m’est tombé des mains.

    1. @ Aifelle : oui, c’est très américain, tu as tout à fait raison… Ça peut agacer, comme ça peut donner des idées, des envies. Je n’ai pas essayé le suivant. Je pense me contenter de celui-ci.

  3. Yv dit :

    Comme toi, j’en ai entendu parler et n’était pas tenté… et malgré ton article, toujours pas

    1. @ Yv : ça ne m’étonne pas vraiment… Ce n’est pas ton style de lecture! 😉

  4. keisha41 dit :

    Je n’aurais pas vraiment pensé à lire ce livre, mais tu donnes envie (on est d’accord, ce n’est pas cela qui changera la littérature, mais quand même)

    1. Keisha : c’est mon côté curieux, j’aime bien sortir un peu de mes habitudes (parfois…). 🙂

  5. manika27 dit :

    J’ai vu le film avec Julia Robert, pour moi qui suis en chemin pour cette quête je sais combien le chemin est difficile tout m’a semblé aller vraiment trop de soi dans le film du coup je n’ai pas envie de lire le livre ! merci pour ton avis !

    1. @ Manika : oui,il y a un côté très « américain » dans tout ça, qui peut effectivement faire fuir, que ce soit dans le livre ou dans le film (que je n’ai pas vu).

  6. krolfranca dit :

    On m’a offert ce livre il y a quelques années et je ne l’ai toujours pas lu. Il y a un petit quelque qui me rebute…

    1. @ Krolfranca : oui, je comprends. C’était pareil pour moi… Le mieux est d’essayer peut-être, puisque tu l’as sous la main?

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s