La fabrique de doute

imgresPour Alix, étudiante dans un lycée très élitiste de la banlieue de New York, tout commence comme un canular, monté par un individu dont le surnom est 2.0. Mais très vite, l’affaire devient personnelle, car celui qui s’amuse à faire tourner la police et l’administration du lycée en bourrique s’adresse directement à la jeune fille. Alors que, courageusement, elle réclame des réponses à celui qui se cache derrière les verres teintés de ses lunettes, elle s’entend répondre : « Demande à ton père! ».

Le père d’Alix, Simon Banks, a monté son entreprise de relations publiques et Alix ne comprend vraiment pas en quoi il pourrait être impliqué de près ou de loin dans cette affaire. Interrogé, l’intéressé ne semble pas avoir non plus d’explication à donner. Cependant, il décide de mettre en place une protection permanente de son domicile et de faire accompagner chacun de ses enfants par un garde du corps recruté par une compagnie de sécurité privée avec laquelle il semble habitué à travailler.

Pour Alix, jeune lycéenne blanche et privilégiée, toutes ces mesures semblent exagérées, mais elle ne peut se défaire d’un sentiment étrange vis à vis de 2.0, qu’elle a croisé plusieurs fois en secret. Sentiment fait à la fois d’attirance et de répulsion… Bientôt, les évènements vont se précipiter, et c’est toute sa conception de la vie qu’Alix va être amenée à revoir…

Excellent roman jeunesse qui gratte la société américaine là où ça fait mal : influence des lobbies, importance ambivalente du droit dans la société, traitement des inégalités, inflation de la police privée… Bref, il y a de quoi faire et Paolo Bacigalupi ne s’en prive pas. Au-delà d’une histoire extrêmement bien ficelée, il élabore des personnages attachants, intéressants, et drôles. Un récit enlevé, fûté et qui nourrit intelligemment les questions que chacun peut se poser sur les choix de société qui sont faits aujourd’hui…

La fabrique de doute, Paolo Bacigalupi, Le Diable Vauvert – Young Adult.

En complément, un article sur le blog de Marie-Monique Robin, dont le documentaire « Sacrée croissance » sera diffusé le 4 novembre prochain sur Arte

Publicités

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s