The art of conversation

Rencontre entre deux grands : Kenny Barron, au piano et Dave Holland, à la contrebasse. Les deux musiciens ont plusieurs fois joué en duo en 2012 dans le monde entier, et cet album – The Art of Conversation – est en quelque sorte la crème de leur collaboration. Qu’il s’approprient des morceaux connus ou qu’ils jouent leurs propres compositions, ils le font dans l’attention mutuelle et la complicité. Au final, un album à la qualité toute particulière qui trouve le moyen de se bonifier encore au fil des écoutes… Parfait pour chasser le spleen des dimanches soirs…

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Asphodèle dit :

    Je crois que ça aggrave le spleen du dimanche soir mais j’aime beaucoup et pourtant le jazz…je n’aime pas tout ! Ce morceau est parfait ! 😉

    1. Alors disons que ça magnifie le spleen du dimanche soir! 🙂 Ravie que ça te plaise. Je vais essayer d’avoir un RV régulier avec le jazz sur ce blog… histoire de faire un peu de prosélytisme! 🙂

  2. Yv dit :

    Je vais écouter cela plus attentivement, j’aime bien le mélange piano contrebasse… en fait j’aime beaucoup le piano et lorsqu’il est joué avec un seul autre instrument je trouve que ça donne souvent de beaux morceaux piano/Khora par exemple (l’album Diario Mali, avec Ballaké Sissoko et Ludovico Einaudi)

    1. Oui, je suis d’accord. Les deux instruments se répondent et se mettent en valeur mutuellement. Je vais aller écouter l’album que tu cites.

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s