Mr Bojangles ou l’histoire d’une chanson

Une chanson, comme un poème, a souvent une histoire. Ce titre, écrit par le musicien country Jerry Jeff Walker date de 1968, sur l’album éponyme. Il a été repris de nombreuses fois, par divers artistes, dont Elton John, Jamie Cullum, Cat Stevens, ou Robbie Williams. Cette interprétation de Nina Simone est particulièrement sensible et touchante.

Jerry Jeff Walker raconte qu’il a été inspiré par sa rencontre par un artiste de rue, dans une prison de La Nouvelle Orléans. Là, il a rencontré un vagabond qui se donnait lui-même le nom de Mr Bojangles, pour dissimuler sa véritable identité à la police. Réunis dans la même cellule, les deux hommes ont discuté des choses de la vie. Et puis Mr Bojangles s’est mis à parler de son chien mort et l’atmosphère est devenue lourde. Alors pour alléger l’ambiance, un des reclus a demandé quelque chose de plus drôle et Mr Bojangles a alors démontré son talent de danseur de claquettes. Une chanson était née…

A noter : le 7 janvier, sortira, chez Finitude, le premier roman d’Olivier Bourdeaut, En attendant Bojangles, qui fait directement référence à cette chanson. Voici ce qu’en dit la quatrième de couverture :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.

en-attendant-bojangles-223x330

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. keisha41 dit :

    Coincidence, je viens juste de recevoir ce livre (sans avoir jamais entendu parler de ce titre musical…)

    1. @ Keisha : je connais la chanson depuis peu et quand j’ai reçu le livre (aussi!) je me suis amusée également de ce hasard.

  2. Bonjour! Merci pour l’article! Cela nous a aidé à mieux comprendre le livre, en écoutant la chanson et en découvrant son histoire. Nous avons écris une critique du livre qui pourra vous intéresser, ici : https://revefamilierblog.wordpress.com/ et nous avons fais un lien vers votre article!

    1. Gwenaëlle dit :

      Merci! Je vais aller voir ça.

  3. Alain Serres dit :

    Petit livre remarquablement écrit. Le récit d’une famille originale dont la mère est le pivot central . Une histoire d’amour qui oscille entre comédie et drame. Un régal du genre. Bravo à l’auteur. La meilleur version de cette chanson : Robby williams.

    1. Serres dit :

      Petit livre remarquablement écrit. Le récit d’une famille originale dont la mère est le pivot central . Une histoire d’amour qui oscille entre comédie et drame. Un régal du genre. Bravo à l’auteur. La meilleur version de cette chanson : Robby williams.

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s