Quatre-vingt-dix motifs

Il y a des livres qui viennent à vous, plus que vous n’allez vers eux. Cela a été le cas avec ce récit de Frédérique Germanaud, que j’ai choisi parce que cette idée de « motifs » me plaisait bien, et que je souhaitais découvrir un titre de la maison d’édition La clé à molette.

P1060043Quatre-ving-dix motifs parce que l’auteure a construit son livre en trente séries de trois paragraphes. On est loin, cependant, d’une littérature expérimentale. Une femme, seule dans une maison écrasée par la chaleur de l’été, songe, revoit, vit. Au fil du récit, elle parcourt plusieurs chemins parallèles (ou non). Celui de l’amour, celui de l’enfance et celui qui l’emmène doucement vers un avenir dont elle n’est pas certaine de vouloir.

Dès les premiers paragraphes, le charme de l’écriture de Frédérique Germanaud a opéré sur moi. Je me suis dit, ce livre, il faut le lire lentement, pour en apprécier tous les sucs, et peut-être même le relire dans la foulée de la première lecture.

Ecrire sensible, poétique et sensuelle, qui réussit ce prodige de cacher et de dévoiler en même temps. J’ai eu parfois l’impression d’avoir les mots au creux des paumes, comme s’il m’était donné de pouvoir en toucher la matière même. Beaucoup de phrases font écho en soi, comme si un correspondance intime s’établissait d’emblée entre celle qui raconte et celle (celui) qui lit.

C’est un livre qui évoque les trajectoires, et les choix. La solitude aussi.

Très belle découverte donc que ce court récit, qui me donne envie de lire davantage de l’auteure et de vous recommander très chaudement ces Quatre-vingt-dix motifs.

Sabine a beaucoup aimé aussi.

Quatre-vingt-dix motifs, Frédérique Germanaud,  Editions de la Clé à Molette. 

Advertisements

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Océane dit :

    On sent beaucoup d’émotion dans ton avis, une émotion retenue mais positive.

    1. @ Océane : à l’image de ce récit je crois, où des choses sont suggérées plutôt que dites. Une belle réflexion qui te plairait sûrement.

  2. aifelle dit :

    Si Sabine et toi avez aimé, je ne peux que m’incliner et vous suivre 😉

    1. @ Aifelle : c’est l’évidence même! 😉

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s