Plus haut que la mer

Une prison de haute sécurité a été construite sur une île, loin de tout. Ce jour de 1979, Paolo et Luisa se trouvent sur le bateau qui mène les familles de prisonniers sur l’île. Ils ont tous les deux une autorisation en bonne et due forme : Paolo doit voir son fils, et Luisa son mari.

Le lecteur est plongé dans cet Italie de la fin des années de plomb, où pour lutter contre le terrorisme qui sévit dans le pays depuis vingt ans, l’Etat vient de prendre des mesures d’exception. Le fils de Paolo est un « révolutionnaire » qui a plusieurs meurtres à son actif, et on devine que le mari de Luisa est un homme violent qui, lui aussi, a tué.

L’arrivée d’un tempête oblige Paolo et Luisa à rester une nuit sur l’île, sous la garde de l’agent carcéral Nitti. Ces deux êtres que beaucoup de choses opposent (l’âge, le sexe, la trajectoire de vie…) vont se rapprocher, et s’apporter mutuellement une forme de consolation.

Sur cette île dont la douceur des paysages et l’aspect bucolique contrastent fortement avec la vie de violence et de contrainte que vivent ses « habitants », les contraires s’attirent et se renforcent. Comme s’il fallait choisir entre d’un côté une vie simple et profondément liée à la nature, et de l’autre une vie de lutte, de violence et de guerre.

P1060101Si j’ai été un peu déçue par cette lecture, je crois que cela tient au fait que des billets lus ici et m’avaient conduite à m’en faire une idée, fausse bien sûr. Je m’attendais à une histoire davantage focalisée sur les deux principaux personnages, or c’est surtout la vie carcérale, la politique, la vie des prisonniers et de leur famille qui a le plus d’importance ici. La rencontre entre Luisa et Paolo n’est qu’un moment, dont on ne sait pas s’il aura des conséquences ou pas sur les protagonistes.

Il n’en demeure pas moins que le roman est intéressant par bien des aspects, et la langue subtile. Ce fut un bon moment de lecture, mais moins intense que je ne l’imaginais…

Plus haut que la mer, Francesca Melandri, Folio

Publicités

22 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. miriam dit :

    Déçue de ta déception. C’est justement le milieu carcéral et les années de plomb qui m’ont intéressée. la rencontre des deux visiteurs et leur amour impossible n’était pour moi qu’annexe

    1. Je ne dis pas que ça ne m’a pas intéressée, seulement que je m’en étais fait une idée, de ce roman, et qu’il y avait un décalage entre ce que j’avais imaginé et la réalité. Ça n’enlève rien à ses qualités, que j’ai appréciées.

  2. aifelle dit :

    C’est toujours le risque quand d’autres ont placé la barre très haut 😉 Je suis plus enthousiaste que toi ; comme Miriam j’ai été autant intéressée par le contexte que par les deux visiteurs, mais les goûts et les couleurs …. ça ne se discute pas.

    1. Ah mais j’ai bien aimé aussi, mais pas autant que je m’y attendais…

  3. kathel2 dit :

    C’est dommage… Je persiste à trouver que le milieu carcéral, la vie des prisonniers est en toile de fond dans le roman, et cela prouve combien des lectures peuvent être différentes !

    1. Oui, c’est amusant la manière dont l’attention se focalise sur l’un ou l’autre sujet! J’ai bien aimé cette lecture, même si elle n’était pas tout à fait ce que j’imaginais.

  4. anne7500 dit :

    Dommage… (jusqu’à présent on fait le choeur de pleureuses sur ton billet 😉 ) Je trouve aussi que les personnages sont très importants, comme Kathel, mais le contete est tout aussi intéressant. Et on peut quand même deviner la suite de leurs relations…

    1. Mon billet est en fait typiquement français : oui, mais… 😉 En tout cas, la couverture est parfaitement raccord avec ce que je fais en ce moment!

  5. sylire dit :

    J’ai déjà vu ce livre sur les blogs. Pourquoi pas… Mais je comprends ta déception. Cela m’est déjà arrivé de subir ce genre de décalage.

    1. Oui, voilà… En fait, il ne faudrait pas lire les billets de blog! 😉

  6. Jerome dit :

    Ah mince, je l’avais acheté en grand format suite à des billets dithyrambiques, tu me refroidis un peu je dois dire.

    1. C’est vrai que je m’attendais à une lecture plus intense.

  7. C’est dommage mais c’est parfois le cas quand on a lu beaucoup de critiques dithyrambiques, cela m’arrive souvent au cinéma. « Plus haut que la mer » a été l’un de mes coups de cœur 2015. J’ai surtout aimé que l’auteure prenne en compte la souffrance des proches d’un détenu et j’ai trouvé qu’elle le faisait avec beaucoup de subtilité. Peut-être préfèrerais-tu le premier roman de Melandri, « Eva dort » ?

    1. C’est, en effet, une auteure que je relirai sûrement. Ma déception est mineure et ne me découragera pas de continuer ma découverte.

  8. noukette dit :

    Bizarrement il ne m’avait jamais tenté…

    1. Bon, eh bien je n’ai pas dû arranger les choses… 😉

  9. Asphodèle dit :

    Moi je ne l’ai pas lu mais noté tu t’en doutes ! Quand j’ai lu beaucoup de billets dithyrambiques, justement, j’attends de les avoir un peu oubliés pour lire le livre ! En tous cas la couverture t’a inspirée ou est-ce un hasard ? 😀

    1. C’est un hasard ! Tu fais bien d’attendre je crois pour lire les livres dont on a beaucoup parlé.

  10. krolfranca dit :

    Ca m’arrive parfois. Et c’est toujours étrange de ne pas ressentir la même chose que tous les blogueurs ! Mais c’est sûrement parce qu’on met la barre très haute. En ce moment je suis en train de lire un livre qui a beaucoup plu et que je trouve plaisant, sans plus… Je crois que je n’en parlerai pas sur mon blog d’ailleurs.

    1. @ Krolfranca : oui, on a sans doute trop d’attentes par rapport à certains livres.

  11. lorouge dit :

    Oh mince, j’ai craqué pour le poche récemment et je me faisais une joie de le lire bientôt… Mais tu as raison sur cela ; quand les avis sont trop enthousiastes on met peut-être la barre un peu haute, alors parfois, c’est la déception.

    1. Le mieux est peut-être d’attendre un peu. Mais ce livre a quand même suscité une belle unanimité, je joue mon vilain petit canard là… 😉

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s