La Grande Panne

P1060126Une explosion dans une mine en Italie donne naissance à un immense nuage de graphite qui, au contact des lignes à haute tension, déclenche de terribles incendies et ravage le réseau électrique. Poussé par les vents, ce nuage se déplace et va arriver bientôt en France. Par mesure de précaution, le gouvernement décide de procéder à une coupure géante, sur tout le territoire, et par crainte d’éventuels troubles, part s’installer sur l’île de Sein, au bout du bout de la Bretagne, car l’île possède son propre réseau.

Le lecteur suit principalement trois personnages : Jean-Charles, révolutionnaire théorique, Nathanaël, brocanteur chargé d’une mission d’espionnage, et Normand, ancien conseiller de celui qui est devenu le président de la République, et qui dégoûté des magouilles du pouvoir s’est installé sur Sein depuis quelques années pour écrire et vivre tranquillement. Las, l’arrivée de la smala présidentielle va menacer le fragile équilibre qu’il a construit.

Sur cette île à peine plus grande que le mouchoir d’un bigoudène, le lecteur suit les trois personnages, et tout ce qui évolue autour d’eux, notamment le pouvoir en place, les conseillers et les jeux-bluffs-coups de com’ qui se mettent en place. C’est une noria de personnages hauts en couleurs qui tourne autour d’un président excessif, inquiétant et pourtant curieusement attachant.

La Grande Panne est un roman surprenant, tant par l’histoire que par la manière dont elle est traitée. L’auteur – caché derrière un pseudonyme – porte un regard acéré et souvent moqueur sur le pouvoir et ses serviteurs. Suivant les évènements pas à pas, il s’attache aussi à la vie de ses personnages, leurs rêves, leurs déceptions, leurs illusions. Il y a du mystère, du danger (un soupçon…) et de l’amour. On ne s’ennuie pas une seconde.

Je n’en fais pas un coup de cœur, parce que je pense qu’il aurait été possible de creuser encore pour mieux tirer parti de cette situation inédite, et que le personnage de Nathanaël m’a semblé un peu sous-exploité, mais j’ai eu grand plaisir à découvrir cette Grande Panne qui – est-ce l’air îlien qui en serait à l’origine? – apporte une belle bouffée d’air frais et drôle dans le paysage littéraire.

Hadrien Klent, un auteur que j’ai bien envie de suivre…

La Grande Panne, Hadrien Klent, éditions Le Tripode. 

Infos, photos et extraits sur le blog en lien avec le livre.

Publicités

13 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Syire dit :

    J’ai toujours un peu peur du burlesque en matière de littérature. Mais bon, l’île de Sein, c’est tentant.

    1. Ah non, ce n’est pas burlesque du tout! C’est drôle, grinçant parfois, moqueur, mais ça ne tourne pas à la farce, loin de là…

  2. keisha41 dit :

    Bref, mon billet est prévu pour lundi (vendredi c’est auteur flamand). j’aime cet éditeur et j’ai dévoré ce roman. Je ne connaissais pas l’existence du blog (vraiment intéressant!)
    « Sur cette île à peine plus grande que le mouchoir d’un bigoudène » et, sache que je l’ai visitée!, à peine plus haute que la coiffe de ladite bigoudène… ^_^

    1. C’est vrai qu’elle est vraiment au ras des flots! Moi aussi, j’ai dévoré le roman.Ça donne envie de faire un petit séjour îlien… 😉

      1. keisha41 dit :

        Merci d’avoir donné le lien vers le blog, très intéressant, pour voir le travail en amont de l’auteur, aussi.

  3. Quaidesproses dit :

    Drôle, grinçant.. ta chronique me convainc totalement ! Je note.

    1. C’est un roman vraiment original. L’auteur parle bien de sa génèse, de transformations du manuscrit au fil du temps sur son site. C’est toujours intéressant de découvrir l’envers de la tapisserie…

  4. Asphodèle dit :

    Ho ! Comme c’est curieux ! Et puis je sais par expérience que vivre sur île, ça va cinq minutes ! 😉 Je dis « pourquoi pas ? » !

    1. @ Asphodèle : surtout une aussi petite île! 🙂

  5. krolfranca dit :

    Un roman original, pourquoi pas ?

    1. Et qui se passe en Bretagne, en plus! 😉

  6. Jerome dit :

    Je l’avais repéré sans savoir s’il me convaincrait vraiment. Ton avis ne lève pas tous mes doutes mais je continue à me dire pourquoi pas…

    1. Ben oui, viens faire un petit tour en Bretagne! 😉

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s