Vivre ses désirs, vite!

imgresAlors qu’images et vitrines tentent de nous attirer dans le mirage brillant d’une vie de séduction où tout serait parfait, nous nous soumettons, de plus en plus facilement à la peur, au besoin de sécurité, au conformisme social et aux bons sentiments. Entre ces deux pôles, quelle place reste-t-il pour notre désir? Non pas celui galvaudé par un sexe faussement libéré, mais cette énergie intime qui nous agite et nous pousse à nous réaliser?

Après avoir décortiqué tout ce qui freine et entrave notre désir, Sophie Cadalen et Bernadette Costa-Prades abordent dans les derniers chapitres de leur livre les pistes pour le retrouver, le dépoussiérer et apprendre à l’écouter. Car c’est un vrai travail que de pouvoir entendre et décrypter ce qui se passe en soi. Chaque sujet est singulier, et il n’y a pas deux désirs qui se ressemblent. Aussi faut-il vraiment tendre l’oreille pour discerner ce qui bouillonne en soi. Parfois, il est bon de commencer par dire « non » en énumérant tout ce qu’on ne désire pas. Puis il faut prendre le temps, se laisser flotter, se dire « pourquoi pas? ».

Ce livre, assez exhaustif dans le traitement de son sujet, est surtout destiné, je crois, à celles et ceux qui s’engagent sur le chemin d’une réflexion personnelle. C’est une bonne base pour commencer à s’interroger, repérer les blocages en soi, cerner ses peurs. Ces chapitres encourageants ne peuvent qu’inciter le lecteur à vouloir trouver, retrouver, ce désir qui, seul, donne à l’humain le sentiment d’être pleinement vivant. Il est peut-être symptomatique que la partie qui évoque les freins au désir constitue les deux-tiers du livre… et celle qui propose des pistes à suivre (ou pas…) un tiers seulement.

Nous ne serions donc pas aussi libres qu’on voudrait nous le faire croire?

Vivre ses désirs, vite! Sophie Cadalen, et Bernardette Costa-Prades, éditions Philippe Rey.

Publicités

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. keisha41 dit :

    Je pourrais mettre la main dessus, éventuellement…

    1. Gwenaëlle dit :

      J’espère que tu y trouveras de quoi alimenter ta réflexion.

  2. manika27 dit :

    C’est sur que nous avons tendance à nous enfumer souvent inconsciemment. Intéressant sant doute il me fait penser à cette petite phrase « avant de dire oui à quelqu’un demandez vous si vous ne vous dites pas non à vous même » merci

    1. Gwenaëlle dit :

      Très juste ta petite phrase! Je la note!

  3. aifelle dit :

    J’ai beaucoup lu ce genre de livre il y a une vingtaine d’années, j’en ai moins envie maintenant, il y en a peu qui apportent quelque chose de neuf.

    1. Gwenaëlle dit :

      C’est vrai que celui-ci s’adresse plutôt à des personnes entamant une réflexion plutôt qu’à celles qui ont rebattu le sujet.

  4. Océane dit :

    Il y a une mode de l’instant présent qui envahit les tablées des libraires en ce moment 🙂 j’aime le principe, mais je pense que cela doit s’accompagne d’une réflexion profonde. je suis curieuse de lire ce livre pour voir comment ils abordent le sujet ! Merci pour la découverte !

    1. Gwenaëlle dit :

      De rien! Pour moi qui creuse la question depuis un bout de temps, ce livre n’a pas vraiment apporté de nouvelles approches, mais comme je l’ai dit dans le billet, pour une première réflexion, c’est intéressant, pas mièvre ni axé sur des « recettes ».

  5. keisha41 dit :

    Je l’ai enfin terminé!!! Pffff si je ne l’avais pas demandé à l’éditeur, j’aurais déjà abandonné. Ai-je suivi mon immense désir de ne pas le lire, finalement? Non… Je dois donc creuser, alors? Ai-je finalement décidé moi même de parler des livres que je demande? (par politesse?). Bah si je suis d’humeur je peux écrire un billet . Après tout ce livre peut convenir à des lecteurs.
    Franchement je suis déçue, ça ne m’a pas apporté grand chose, j’ai eu l’impression de lire les pages psychologie de mon quotidien local. Deux trois trucs pas mal , bon d’accord.

    1. Gwenaëlle dit :

      Bon, déçue alors? Je dois dire que j’ai eu du mal à me faire une idée, ayant déjà fait le tour de la question. Apparemment, il est un peu creux pour toi aussi…

      1. keisha41 dit :

        Peut être utile pour certains ou à un certain moment, je l’ignore…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s