The Girls

Californie, fin des années 60. Drogues, libération sexuelle et guerre du Vietnam. Voilà pour le contexte.

La jeune Evie qui est restée vivre avec sa mère après la séparation de ses parents traîne son ennui en attendant de partir pour le pensionnat. Par hasard, elle croise la route d’un groupe de filles, dont l’une d’elles, Suzanne, attire particulièrement son attention, au point de la fasciner. Emane de cette brune sauvage une force et une sensation de liberté totale qui exercent une forte impression sur l’adolescente. Quand elle comprend que ces filles vivent dans une sorte de communauté qui s’est créée autour d’un homme charismatique dénommé Russell, elle les suit, rêvant d’être admise au sein d’un tel cercle.

Le besoin d’aventure et de stimulation d’Evie est tel qu’elle ne voit pas vraiment l’état de délabrement du ranch où vivent Suzanne, Russell et les autres. Elle oblitère beaucoup de choses et ne retient que ce qui l’arrange : la proximité avec Suzanne. Pour cela, elle est prête à aller très loin. Mais peu à peu, l’ambiance dégénère et Evie est entraînée sur une pente qui pourrait s’avérer fatale.

Roman sur l’adolescence au féminin, sur les filles à la fois fortes et vulnérable, sur les ravages que peut occasionner le désir d’appartenance, sur les illusions qu’on se créée et les influences qu’on subit, l’histoire d’Emma Cline peut être lue à plusieurs niveaux. Extrêmement bien écrit, dans un langage précis et percutant, ce roman dévoile avec justesse ce qui se passe dans le corps et le cœur des jeunes filles.

The Girls, Emma Cline, éditions La Table Ronde/Quai Voltaire.

Advertisements

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. aifelle dit :

    Je ne suis pas très attirée par le sujet, je n’en ferai pas une priorité.

    1. Gwenaëlle dit :

      Le sujet est particulier, mais même si le livre est intéressant, on ne peut pas tout lire…

  2. manika27 dit :

    Merci pour ton avis qui m’éclaire plus que toutes les présentations que j’ai peu en lire jusqu’à maintenant tu vas peut e^tre me faire changer d’avis !

    1. Gwenaëlle dit :

      Ah tant mieux! C’est un livre qui mérite d’être découvert, notamment pour le style. Et puis l’auteure sait bien restituer l’état d’esprit d’une adolescente, avec ses doutes, ses pulsions, ses peurs.

  3. anne7500 dit :

    Je dirais bien comme Aifelle, mais si je le croise en bibliothèque,, je me laisserais bien tenter par curiosité… (c’est contradictoire ?) 😉

    1. Gwenaëlle dit :

      Tu as le droit d’être contradictoire! 😉

  4. noukette dit :

    J’ai trouvé ce premier roman bluffant !

  5. sylire dit :

    Je l’ai dans ma pile à lire… J’espère être aussi enthousiaste que toi.

    1. Gwenaëlle dit :

      Il y a des chances qu’il te plaise, si le sujet ne te rebute pas.

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s