Le camp des autres

downloadMaltraité par un père violent, le jeune Gaspard décide de régler son compte au tortionnaire et de prendre ses jambes à son cou pour échapper à la maréchaussée. Avec son chien blessé, il trouve refuge dans la forêt. Survivre seul dans un lieu hostile quand on est un enfant n’est pas une gageure. Heureusement, Gaspard voit se tendre la main secourable de Jean-le-Blanc. Cet homme étrange est-il un rebouteux, un sorcier, un brigand? Gaspard, à son contact, apprend. Puis quand le vent tourne et que la Caravane à Pépère passe, il décide de suivre cet assemblage hétéroclite d’hommes et de femmes qui marchent pour conserver leur liberté. Mais en ce début de XXème siècle, les forces de l’ordre s’organisent pour mieux contraindre ceux qui chercheraient à échapper à la servitude du labeur.

Thomas Vinau a définitivement choisi le camp des autres, ceux qui s’indignent, résistent, et ruent dans les brancards. Son roman est dense comme une forêt, plein de mots qui caressent comme de jeunes feuilles, ou accrochent comme des ronces. On y entre sans méfiance, sur les traces de cet enfant qui malgré son jeune âge en a déjà trop vu. On ne se méfie pas, et comme le lièvre pris au collet, on est happé par cette histoire de gueux fiers et de filous aux idées trop larges pour le monde bourgeois. Le foisonnement des mots nous renvoie immanquablement au prix de notre confort ikéa. La liberté surgit d’entre les fourrés, et nous demande des comptes : à quoi avons-nous donc renoncé pour éviter de la suivre?

20170528_155701

Sous ses airs sylvestres, c’est un roman de combat qu’a écrit là Thomas Vinau. « J’ai voulu écrire la ruade, le refus, le recours aux forêts. J’ai voulu construire un refuge. J’ai voulu écrire la liberté crue de l’enfance, du monde sauvage et de la récalcitrance« .

C’est un live qui claironne qu’il est grand temps de ne plus consentir. On ne pourra pas dire qu’on n’avait pas entendu.

A lire aussi : le billet d’Aifelle.

Le camp des autres, Thomas Vinau

Lu dans le cadre de l’opération Matchs de la Rentrée Littéraire #MRL17

 

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. manika27 dit :

    Un lire qui tombe à pic ! merci pour ce beau post

  2. aifelle dit :

    Une belle lecture, un des meilleurs de Thomas Vinau à ce jour 🙂

    1. Gwenaëlle dit :

      Oui, ton billet disait bien à quel point tu l’avais aimé. Je me rends compte que j’ai oublié de le mettre en lien, tiens…

  3. noukette dit :

    J’ai adoré ce roman, la langue de Vinau est sublime…! Billet à venir dès que je trouve les mots 😉

    1. Gwenaëlle dit :

      C’est vrai qu’il n’est pas facile d’évoquer ce genre de roman sans avoir l’impression de laisser trop d’aspects de côté…

  4. keisha41 dit :

    En train de le l ire…

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s