Gloria

Gloria a grandi à l’ombre de son frère mort, entre une mère rendue folle par le chagrin et un père effacé. Pas étonnant, dès lors, qu’elle rêve d’ailleurs et de gloire. C’est un cours de théâtre qui va faire basculer sa vie. Non pas parce qu’elle va y découvrir les ficelles du métier, mais parce que son professeur, bien plus âgé et expérimenté qu’elle, sait comment la flatter pour la mettre dans son lit. Naïve, elle ne se méfie ni de l’homme ni des conséquences de ses actes. La voilà très vite enceinte, larguée et sommée de « régler le problème ». Il est trop tard pour avorter. Gloria, sans argent et sans appui, décide d’abandonner l’enfant.

downloadQuelques années plus tard, alors qu’elle essaie de trouver sa place dans ce monde du cinéma qui en fait rêver beaucoup mais n’en élit que peu, la découverte de sa stérilité va la faire se retourner vers son passé et vers cet enfant qu’elle a confié à un couple qui ne pouvait pas en avoir. Bien vite, retrouver Jamie, son fils, devient une idée fixe. Et tout ce qu’elle a appris en tant qu’actrice va lui permettre de mettre sur pied un plan pour le récupérer.

La plume de Martine Pouchain fait merveille pour suivre Gloria dans sa trajectoire. Elle fait de cette histoire un roman d’apprentissage : comment devient-on mère? comment apprend-on à aimer? Loin des écueils sur lesquels un tel roman pourrait s’échouer, l’auteure déroute le lecteur en dessinant des tournants inattendus sur la route de son héroïne. Gloria, malgré ses défauts et sa propension au mensonge, touche et émeut par sa sincérité. C’est un roman qui parle de l’amour et de son manque.

Une histoire qui sonne juste, originale et sensible, extrêmement riche par tous les thèmes abordés. Je ne peux que vous la recommander! En plus, la couverture est vraiment très réussie!

Gloria, Martine Pouchain, Sarbacane. 

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. aifelle dit :

    Pas très emballée par le thème, on verra …

    1. Gwenaëlle dit :

      Je comprends. C’est un peu particulier, en effet.

  2. anne7500 dit :

    C’est du lourd pour un roman publié par une maison estampillée « jeunesse »… (et même pour nous adultes, non ?) D’un autre côté, j’aime bien ce qu’écrit Martine Pouchain…

    1. Gwenaëlle dit :

      Oui, elle aborde des thèmes importants, et elle le fait bien.

Votre mot à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s